• François n'est pas Charlie

    http://www.rts.ch/info/monde/6460417-pour-le-pape-la-liberte-d-expression-n-autorise-pas-a-insulter-la-foi-d-autrui.html

    Interrogé sur la liberté d'expression des caricaturistes contre les religions, après l'attentat djihadiste contre l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, le pape François a déclaré: "On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision".

    "Chacun a non seulement la liberté, le droit, mais aussi l'obligation de dire ce qu'il pense pour aider au bien commun. Il est légitime d'user de cette liberté mais sans offenser", a-t-il insisté. Car "si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal".

    "Il y a tant de gens qui parlent mal des autres religions, les tournent en dérision, font un jouet de la religion des autres: ce sont des gens qui provoquent", a argumenté François. Mais tuer au nom de Dieu "est une aberration" et "il faut croire avec liberté, sans offenser, sans imposer, ni tuer", a-t-il insisté.

     

     

    Mon cher François,

     

    Permets-moi, si tu le veux bien, de te répondre de mon point de vue de pauvre mécréant provocateur.

    Tu prétends qu'il est du droit et même du devoir de chacun de dire ce qu'il pense. À ce niveau-là, je suis tout à fait d'accord avec toi, d'ailleurs je ne manque pas de faire savoir mon avis lorsque l'occasion m'en est donnée, bien que quelque fois je préfère me taire. Dans certains cas j'estime qu'il vaut mieux maintenir de bonnes relations plutôt que de clamer ouvertement mes positions qui risqueraient fort d'en déranger quelques uns…

    Seulement, il y a comme une sorte de contradiction dans ton discours : ainsi selon toi chacun a l'obligation de dire ce qu'il pense, soit, mais ensuite tu t'étonnes que tant de gens parlent mal des autres religions. Peut-être est-il pour toi inconcevable que ce que quelqu'un pense d'une religion soit mal, mais dans ce cas je suis bien désolé de t'apprendre qu'il en va ainsi pour beaucoup de personnes, à commencer par moi-même. Dans ce cas tu comprendras aisément que, pour quelqu'un considérant une certaine foi comme ridicule, dire ce qu'il pense (ce qui aide au bien commun selon toi) consiste précisément à la tourner en dérision. Dire ce que l'on pense ou ne pas offenser les autres, il faut bel et bien souvent choisir ; les dessinateurs de Charlie Hebdo ont fait leur choix, malheureusement certains n'ont pas respecté cette liberté de choix, et ces dessinateurs l'ont payé de leur vie.

    Ce dont tu ne te rends peut-être pas compte, c'est que même une personne telle que toi se voulant gentille et bienfaisante (je n'ai aucun doute concernant tes motivations) offense régulièrement d'autres personnes. Mais oui, lorsque je te lis prétendre que les femmes et les hommes ont par nature des rôles différents, que le mariage est «le socle de la famille et la cellule de la société», et que je te vois t'opposer à accorder des droits aux homosexuels, cela m'offense. Oui, je considère ça comme une provocation envers ceux qui, comme moi, ont des croyances et une morale différente. Mais après, ce n'est pas pour autant que je vais venir te faire du mal ni à tes confrères.

    Cela dit, je suis heureux d'apprendre que tuer au nom de Dieu est selon toi un acte condamnable, et je suis autant désolé que toi de constater que ce n'est pas là l'opinion partagée par nombre de personnes tout au long de l'histoire.

    Mis à part cela, lorsque tu parles de ta mère, si tu fais référence à l'Église Catholique, sache que j'en ai déjà dit du mal à de nombreuses reprises, et que je continuerai certainement à le faire. Je suis désormais prévenu : je suis en droit de m'attendre à un coup de poing… qui ne serait pas très chrétien de ta part, avoue-le.

    Sur ce, je te souhaite une bonne soirée, cher ami qui aime tout comme moi traiter de grandes questions philosophiques.

     

    Au plaisir d'entendre de tes nouvelles…

    Ton dévoué J. M.

     

    P.S. Prends garde à ne pas trop te ridiculiser tout de même, certains dessinateurs de Charlie Hebdo sont toujours à l'affut…

     

    « Remplir les coffres, encore et toujoursOui à l'essence à cinq francs »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Juin 2015 à 09:01

    Un écrit clair, structuré et facile à comprendre. Bravo ! Je viens de découvrir ton blog qui est très intéressant. Ne t'arrête pas de penser, nous sommes sur la bonne voie !

    2
    Lundi 15 Juin 2015 à 00:16

    Merci pour ces encouragements !

    Non non, je ne m'arrêterai pas de penser, c'est promis  :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :